Paris Super Star

Du 13 au 16 novembre, Super 8, l’atelier audio-visuel du lycée Jacob Holtzer,  a posé cette année ses valises dans la ville Lumière.  12 élèves , issus des classes de 2nde à Terminale du lycée général, technologique et professionnel , ont ainsi eu le plaisir de découvrir pendant 4 jours l’univers de l’audio-visuel dans la capitale !

 

Découvrir les coulisses et les métiers de l’audio-visuel

 

Une des missions de cet atelier est de faire découvrir les métiers et les coulisses du monde de l’audio-visuel. Les élèves ont  ainsi pu assister à l’enregistrement de  Tout le monde veut prendre sa place  , la célèbre émission animée par Nagui  et dont les programmations sont prévues sur France 2 les 28 et 29 novembre prochains. Après la découverte d’un plateau télé et de tous les acteurs qui le composent et qui l’animent , l’équipe de Super 8 retrouvait Nagui à la maison de la Radio pour l’enregistrement de l’émission La bande originale qu’il co-anime avec Leïla Kaddour ; l’émission diffusée le 17 novembre sur France Inter était consacrée  à Raphaël Personnaz  et aux attentats du 13 novembre  2015.

Les élèves ont aussi eu l’opportunité d’entrer dans les coulisses du plus grand cinéma atmosphérique au monde encore en activité  et le plus grand cinéma d’Europe, classé monument historique : Le Grand Rex.

 

Des expositions pour se cultiver

 

L’atelier audio-visuel a aussi pour mission d’étoffer la culture cinématographique et artistique des élèves  ; c’est pourquoi, en découvrant au musée des Arts Ludiques l’exposition temporaire L’Art de DC – L’Aube des Super-Héros ;  ils  ont apprécié  avec grand intérêt la naissance et l’évolution  des différents Super Héros de Superman à Wonder Woman en passant par Batman ainsi que leurs transpositions au cinéma (storyboards, costumes, accessoires…).   

L’équipe Super 8 s’est également rendue à la Cinémathèque Française pour se plonger dans l’univers de Goscinny et voir quelles relations ce dernier entretenait avec le cinéma. A la fois source d’inspiration pour Goscinny , le cinéma  a également porté à l’écran de nombreux album d’Astérix et Obélix.

Visiter Paris sans passer par le Louvre , lieu hautement cinématographique, aurait été une gageure ; tout naturellement, les élèves sont entrés dans un Louvre nocturne pour comprendre pourquoi ce musée accueille chaque année en moyenne  120  tournages.  Ce fut aussi l’occasion de se lancer dans une visite thématique consacrée au film de Ron Howard  : Da Vinci Code avec la découverte des salles qui ont servi  de décors au film et les œuvres qui ont inspiré le roman de Dan Brown.

 

Des ateliers pour mieux comprendre le cinéma

 

C’est à la Cinémathèque Française que les élèves ont également pu participer à deux ateliers. Le premier était consacré au plan séquence et à son utilisation par différents réalisateurs comme Orson Wells ou bien encore Ettore Scola. Le second a permis de comprendre comment le  traitement du duel, composante essentielle des westerns, a évolué au cinéma  et de découvrir les différentes mises en scène tout en retraçant l’histoire de ce genre cinématographique.

 

Se promener pour se plonger dans des décors de cinéma

 

Enfin, par les diverses visites et déambulations qui ont animé le voyage, les élèves ont été plongés dans un Paris qui a inspiré les plus grands réalisateurs ;  ainsi, en 2016, la ville en accueillant 848 tournages a confirmé son statut de capitale du cinéma : après une petite vadrouille à la  Grande mosquée de Paris,  les élèves ont suivi les traces d’un Taxi (2) pour se rendre à la Tour Eiffel mais c’est à Notre Dame qu’ils ont retrouvé Quasimodo. Laissant les gargouilles derrière eux, ils ont suivi les pas d’Amélie Poulain pour grimper tout en haut de Montmartre et admirer une des plus fabuleuses vues de la ville avant de redescendre la célèbre butte pour  déambuler le long des grandes salles de spectacles parisiennes comme la Cigale, le Trianon ou le Moulin Rouge.

 

Après un dernier métro, toute la troupe a quitté la grande ville pour regagner Firminy.  Cette approche théorique n’est qu’un premier pas dans la formation avant la mise en pratique.

 

L’équipe Super 8

KODAK Digital Still Camera

Les commentaires sont fermés